De la confiance guidée par l’égo à la confiance en ce qui est

Publié le : 27/03/2020 08:58:45
Catégories : STYLE DE VIE , YOGA

Dans le mot confiance, il y a l’idée de foi, fiance en ancien français, et l’idée de confier quelque chose, de remettre quelque chose de précieux à quelqu’un, en se fiant à lui, en s’abandonnant à lui.

Dans une société où la méfiance domine, on peut se demander en quoi ou en qui on peut avoir confiance. Confiance en son prochain, confiance en nos institutions, confiance en nos responsables politiques ou religieux, confiance en notre système économique et social, confiance en notre démocratie, confiance en Dieu, confiance en soi.

La dernière semble être celle qui attire le plus d’intérêt face à la perte de confiance générale dans une société où l’on a tendance à ne plus faire confiance qu’à soi-même.

Dans cette recherche de confiance en soi, certains choisissent d’étudier, de s’entrainer, de devenir plus fort, de travailler plus dur, ceci dans l’espoir de pouvoir faire face à toute situation. Mais cela conduit parfois jusqu’à ses propres limites physiques ou mentales, parfois les deux, et c’est l’épuisement, le burn out.

C’est la recherche d’une confiance guidée par l’ego, par le vouloir, une lutte sans fin qui ne mène qu’à la frustration et à la souffrance, une lutte contre ce qui est et que l’on ne peut changer.  

Le Yoga nous amène sur un autre chemin, celui de la confiance en ce qui est, celui de la confiance qui libère, qui remplit de joie, qui ouvre le cœur et apporte la paix intérieure.

Le Yoga nous conduit à cela par « L’arrêt des perturbations du mental (qui) s’obtient par une pratique intense dans un esprit de lâcher-prise » Yoga Sutra I.12

Les Yoga Sutra nous guident sur ce chemin en nous proposant des moyens pour aller vers cet état déconditionné, libéré des automatismes, purifié des traumatismes. Vers l’état d’unité, le Samadhi.

La pratique dans un esprit de lâcher-prise, selon Ahimsa, la non-violence, Satya et Samtosha, l'acceptation de ce qui est, le contentement, sont autant de moyens qui nous mènent du vouloir vers la confiance, dans l’acceptation de notre fragilité, vers l’ouverture du cœur, vers l’abandon à ce qui nous dépasse.

L’importance de la confiance

Sans la confiance, l’être humain vit dans la peur et l’angoisse. Il agit guidé par la peur et ne peut s’épanouir.

Guidé par la peur, l’être humain va « analyser » de façon inconsciente les situations par rapport à son vécu et réagir par rapport à ses expériences précédentes.

Il vit ainsi dans la comparaison permanente à ce qu’il connaît et vit les nouvelles expériences de façon biaisée, coloré par son passé. Ce mode de vie en réaction à son passé va ainsi l’entrainer dans des cycles de répétition des traumatismes et des souffrances passées. Craignant de revivre une souffrance déjà vécue, l’être humain va malheureusement la reproduire, en agissant guidé par sa peur.

Lorsque l’on est guidé par la peur, notre fonctionnement mental, Manas, est en effet influencé par, Ahamkara, notre ego, ce qui nous compose, notre histoire, notre histoire familiale, nos secrets de famille, conscients ou inconscients.

Manas va alors comparer toute nouvelle expérience au connu et va chercher en permanence à retrouver ce qu’on a aimé et à éviter de revivre les moments désagréables. Or les conditions d’expériences passées ne sont pas les mêmes que celles d’une nouvelle expérience. Ahamkara va ainsi faire au mieux des approximations, le plus souvent des erreurs.

Ce fonctionnement va empêcher de vivre de vraies nouvelles expériences, car les nouvelles expériences seront toujours teintées des expériences passées.

Ainsi l’être humain va « enregistrer » des apprentissages erronés et entrer dans un cycles de répétition de ses traumatismes, s’enfermant dans la souffrance.

Le yoga nous invite à nettoyer notre fonctionnement mental de ses apprentissages erronés pour pouvoir sortir du cycle des répétitions des traumatismes, en vivant les nouvelles expériences de façon neuve, libéré des fonctionnements automatiques engendrés par la peur.

Lorsque Manas est nettoyé des traumatismes du passé, la confiance peut être retrouvée, et permettre de vivre de nouvelles expériences qui ne seront plus colorées par son passé.

Partager ce contenu